Tag - Ecota.co

Les VTC en province

à Paris : innovation et polémiques

Depuis l’entrée en vigueur de la loi de 2009 créant le régime des Véhicules de Tourisme avec Chauffeur (VTC), on dénombre 7000 VTC.

Aujourd’hui, les plus gros opérateurs disposent de marques connues du grand public. Uber, venue des USA, défraie régulièrement la chronique. Les françaises ne sont pas en reste : LeCab, Allocab, SnapCar, Navendis, Chauffeur Privé … sont autant de start-up qui développent des applications innovantes pour un service de plus en plus performant. Elles se sont également illustrées à l’occasion de la grogne des taxis.

Leur point commun : toutes sont nées et opèrent en région parisienne depuis 2 ans environ.

Et en province ?

Dès la loi de 2009 promulguée, une entreprise avignonnaise a rapidement développé le concept de courses réservées et accessibles au plus grand nombre : EasyTake, fondée par Jean-Marc Sibade et Michel Olivier. Cette entreprise a cessé son activité en 2012, comme nous le relatons dans cet autre article.

L’exception avignonnaise confirme-telle la règle d’une France jacobine ? La province est-elle fatalement en retard en matière de transport innovant ? Non point ! C’est l’heureuse surprise de cette enquête : Toulouse, Lille, Strasbourg ou Nice recèlent elles aussi de jeunes pousses pleines d’avenir.

Eurecab est allé à leur rencontre.

 image Serge Jamois

Ecota.co, le VTC made in Lille

Qui est Ecota.co ?

Alexis Quesney et Maxime Lenne ont 50 ans … à eux deux. Après une première expérience dans la finance à Londres pour Alexis, et dans l’informatique pour Maxime, les deux lillois ont fait équipe à l’occasion du startup weekend de mai 2012. Leur projet entrepreneurial remporte le concours … EcoTa.co est née.

L’entreprise compte à présent 3000 utilisateurs, parmi lesquels des entreprises de la région. Elle vient de lancer la version iPhone de son application, une implantation à Montpellier, et travaille à l’extension de son service.

Ecota.co ne se reconnait pas dans le conflit entre taxis et VTC, tel qu’il est décrit dans les media. La situation à Lille n’est pas aussi tendue, avec à l’occasion une certaine solidarité entre les deux métiers. La concurrence entre VTC est elle aussi vécue sereinement, à condition que les acteurs respectent les règles du jeu, ce qui reste à vérifier, s’agissant de UberPop, l’offre de covoiturage lancée il y a 2 mois dans la région par le leader américain du secteur.

Combien coûte une course à Lille ?

Le comparatif ci-dessous présente les prix publics TTC d’EcoTa.co, en regard d’estimation d’une course en taxi classique réservé.

départarrivéedistance temps estiméEcotaco jourEcotaco nuittaxi réservé jourtaxi réservé nuit
mairie de Lillemairie de Faches-Thumesnil4.31513€13€19.221.5
mairie de LilleDecathlon campus8.81517.7€17.7€27.732.5
gare de Lille-Europemairie de Roubaix, Gd place13.71924.5€24.6€3744.4
aéroport Lille-LesquinTourcoing, mairie22.12536.9€36.9€5364.9

(1) tarif unique.

(2) prix estimé à partir du barème préfectoral, en comptant 8€ de trajet d’approche et un supplément d’1€ pour bagages.

Quatre questions à … Alexis Quesney

Q: Quelles sont les particularités de la clientèle lilloise ?

R: EcoTa.co travaille essentiellement sur des courses réservées, parfois plusieurs jours à l’avance. Les lillois sont sensibles au prix, davantage qu’au confort ou au prestige. Lille est un terroir d’entrepreneurs, et la population bouge beaucoup.

Q : Quelles sont les spécificités du servcie Ecota.co ?

R : le fait de travailler sur des réservations anticipées permet d’optimiser les trajets des chauffeurs, tout en contrôlant la qualité du service, c’est-à-dire la ponctualité pour les clients. Nous proposons également un service de grands véhicules (vans 7 places). Quel que soit le véhicule, Ecota.co s’attache à ce que la qualité du service soit toujours au meilleur niveau. Enfin, nous opérons sur des courses de longue distance à destination des aéroports de Paris ou Bruxelles.

Q : Pourriez-vous nous faire part d’un coup de cœur survenu à l’occasion de votre aventure ?

Le premier est l’évènement fondateur : remporter le Startup Week-End, alors que notre projet était plus orienté service, moins techno que d’autres projets. Le second en mars dernier, lorsque nous avons remporté le contrat pour la desserte des gares de Lille, dans le cadre du service SNCF Porte-à-Porte.

Q : une galère ?

R : pas de galère en particulier, mais créer une entreprise est une course de longue haleine !