Kelchauffeur, premier comparateur de chauffeurs privés

Nous avons rencontré David Carasso, co-fondateur du comparateur KelChauffeur.com qui nous présente son projet.

David travaille depuis quelques années, dans le secteur des assurances souscrites dans le cadre du financement de start-ups. A cette occasion, il voit se développer les premières centrales de VTC en France. L’idée de comparer ces offres en cours de multiplication prend alors corps et le pousse à s’associer avec son ami Laurent Levy, qui travaille en Chine à l’époque.

KelChauffeur vise à séduire un large public, avec un service de comparaison d’offres de transport aussikelchauffeur_services fourni que possible.

Le point fort de KelChauffeur tient notamment à la variété des services proposés par les prestataires, qui vont de la tablette à la mise à disposition de siège enfants.

L’équipe de KelChauffeur travaille actuellement à la prochaine version de son site et applis mobile, qui permettront à partir du mois prochain de commander et de payer la course en ligne.

Parallèlement, la start-up est à la recherche d’investisseurs pour renforcer ses moyens commerciaux et techniques. Evolution à suivre donc !

Quatre questions à … David Carasso

Q : Quelles sont les particularités de votre clientèle actuelle ?

R : Notre clientèle est très diversifiée, tant par son âge que pour l’utilisation (professionnel ou loisir). Elle souhaite comparer les offres sur les prix mais pas uniquement.

Q : Quelles sont les spécificités du service ?

R : Nous proposons une information sur les prix, et une gamme de services très étendue qui permet aux clients de choisir la solution qui leur convient le mieux.

Q : Pouvez-vous nous citer un coup de cœur survenu à l’occasion de ce projet ?

R : Nous ne nous attendions pas à susciter un tel intérêt auprès des chauffeurs. Ceux-ci trouvent chez nous une alternative à Uber par exemple, ils peuvent développer leur propre image.

Q : Une galère ?

R : le développement du SI a démarré dans la douleur. Nous avions choisi de sous-traiter le développement, avec comme résultat un projet qui a pris du retard et peu satisfaisant en qualité, si bien que nous avons dû changer notre fusil d’épaule : nous avons internalisé le SI. La transition a été difficile mais salutaire !

A propos de l'auteur Voir tous les posts

Cedric

Leave a Reply

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs nécessaires sont marqués *